mercredi 18 août 2010

the Yanaguni (japan) file







On estime que la terre a 4.6 milliards d’années tandis que nos ancêtres, eux, seraient apparus il y a 1.8 millions d’années, avant l’Age Glaciaire. D'après l’étude des fossiles on pense que les activités sociales ainsi que la culture n’ont pas émergé avant l’Holocène, il y a prés de 12.000 ans, durant la fin du dernier âge glaciaire.
Donc, durant les 7000 années suivantes, ces cultures n’auraient apparemment pas évolué davantage et seraient demeurées à l’Age de Pierre. En effet, les traces d’écrits et les symboles sont apparus pour la première fois il y a prés de 5000 ans. On se réfère à l’ère précédant cette époque comme à la période préhistorique. Pourtant, au grand étonnement des scientifiques, de plus en plus de reliques préhistoriques découvertes au fond des océans, dont à Yonaguni, remettent en cause ce point de vue.
Lors d’un repérage en 1985 par un tour opérateur en plongée sous marine, Kihachiro Aratake découvrit dans les eaux claires de Arakawa Point, à la pointe sud de l’Ile Yonaguni dans les Iles Ryukyu, ce que personne n’a vu depuis des milliers d’années.

En effet, au lieu de rencontrer les habituels coraux, requins marteaux et grottes, il se retrouve en face d’une énorme structure mégalithique qui semble avoir été conçue des mains de l’homme et pourvue d’immenses terrasses interrompues par de très grandes marches angulaires et de très grandes parois lisses. La structure mesure plus de 100 mètres de long et 25 mètres de haut. Il faudra plus ou moins dix ans pour que les médias relatent la découverte.
Un des aspects du monument faisant douter les archéologues sur l’origine humaine est la taille de certaines des marches. Elles apparaissent beaucoup trop grandes pour qu’un homme puisse les utiliser. Cependant Aratake crois qu’elles ne servent pas à cela. Il attire également notre attention sur une tombe de style traditionnelle dans l’un des anciens cimetières de Yonaguri. "Vous voyez ces deux marches de chaque côté de l’entrée. Elles sont très similaires à ce que l’on a vu sur la structure. Elles ne sont pas utilisées comme des escaliers mais toutes les tombes à Yonaguni en ont. J’ai directement vu la ressemblance, nous dit Aratake. Elles ont peut être une signification perdue mais qui peut être rattachée au monument immergé."

1 commentaire:

  1. mortel je vais aller tchecker ça direct pour voir ! thanks

    RépondreSupprimer